Réseaux

Une autre page, toujours aussi variée dans les thèmes et les échelles, sur le même principe que les modules (c’est à dire, transportables et autonomes pour des expos) avec le premier réseau en N que j’ai réalisé pour des expos (the Rathole) , puis un réseau un petit peu original en O sur voie de 9mm (On18) dans un ancien téléviseur (la carrière de lauze), puis un réseau en N U.S et son extension que j’avais réalisée chez moi (Port Fayolle), encore un réseau U.S en N, hommage à John Allen (Allentown), et pour finir mon nouveau projet de réseau en HOn3 (Ophir loop). Bref, encore de quoi varier les plaisirs ;-)



The « Rathole »

Les docks de la baie de San Fransisco étaient desservis par un ensemble   d 'embranchements ferrés qui avaient la particularité, d'entrer et de sortir de tous les bâtiments industriels qui étaient approvisionnés par le chemin de fer. Cette zone était familièrement appelée "Rathole" (en français: le trou à rats…), en égard à tous les accès pratiqués dans ces bâtiments. Sur ce petit réseau en N (échelle 1/160 éme) de 70 cm X 40 cm, j’ai essayé  de reproduire cette ambiance si particulière des chemins de fer U.S Le plan de ce réseau a été largement inspiré d'un autre réseau du même type paru dans la revue Américaine Model Railroader et réalisé aussi par un autre Français, Raymond Duton. Ce réseau permettait de montrer que sur une petite surface, grâce à cette échelle qu'est le N, on pouvait réaliser un réseau intéressant du point de vue du décor, et où les maneuvres ne manquaient pas. Bien sûr, les rayons y étaient serrés, et tous les matériels ne passaient pas, surtout que j’utilisais les plus petits aiguillages Peco. Vue la configuration, tous les bâtiments sont , bien sûr, réalisés en scratch à bas de bâtiments du commerce ou bien de récupérations diverses.

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir


Port Fayolle

J'ai été très intéressé par la série d'articles de Ian Rice et consacrée à la construction en proto 87 appelé Roque Bluffs. En effet, ce réseau correspond exactement au type que je souhaitais présenter: un réseau avec pas mal de possibilités de manœuvres, un décor intéressant à réaliser, un transport aisé et une partie montage et démontage simple et rapide.

Le projet représente une petite bourgade imaginaire dans les années 60 (Port Fayolle) située dans le Maine au bord d'un des nombreux grands lacs de cet état. Cette petite ville vie essentiellement de la pêche, et est desservie par une petite ligne secondaire. Beaucoup de petites industries locales se sont aussi greffées autour de cette "branchline" pour profiter des installations ferroviaires. Le trafic y est essentiellement marchandise, et c'est le royaume des RS3, RS1 et autre RS11, pour effectuer toutes les manœuvres dans cette zone.

Le plan d'origine réalisé par Ian Rice a été conservé, seule une coulisse a été rajoutée pour multiplier les possibilités de manœuvres lors des expositions. 3 voies d'entrée et de sortie permettent toutes ces manœuvres sur le côté gauche du réseau, et j'avais conservé une voie de sortie à droite pour une extension future. Cette extension est maintenant terminée, et elle fera l'objet d'un nouveau sujet. Les dimensions sont donc de 1m20 X 30 cm, plus la coulisse de 50 cm de long. La construction a été réalisée selon des techniques classiques: une ossature en caisson et une épaisseur de polystyrène extrudé comme base de roulement. La voie est de la Peco code 55, les aiguillages des moyens rayons, Les bâtiments sont des constructions du commerce pour certains (DPM, Model Tech Studio, etc.) ou des constructions personnelles pour d'autres. Le fond de décor a été réalisé avec un mélange de peinture acrylique, pour le fond, et de peinture à l'huile pour les nuages.

Au fait, pourquoi Port Fayolle? Tout simplement  un petit clin d’œil à un talentueux modéliste (Fabrice Fayolle) qui m’a un peu fait découvrir le N U.S…..

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir


La suite…..

Désireux de donner une suite à ce module/réseau, j’avais concocté quelques modules supplémentaires histoire de faire évoluer à celui-çi. Cette suite se présente sous la forme d’un module d’angle, et de deux modules linéaires qui correspondaient à la place dont je disposais dans ma pièce maquette. Ces modules ont tout de même fait une sortie lors d’une exposition  « accouplés » au réseau du Turtle Field de J.F Perrissoud, réseau dont je vos parlerai sur une autre page (page des amis). Actuellement ces modules sont tous stockés et en mauvais état, « brinquebalés » qu’ils ont été lors de mon récent déménagement. Je ne désespère pas de les remonter dans la nouvelle pièce qui m’est dédiée dans une configuration à deux niveaux avec ce réseau en N et , au dessus, mon (futur) réseau en HOn3. Du boulot en perspective ;-)

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliuez pour agrandir Cliquez pour agrandir


La carrière de Lauze (échelle On18)

Généralement, je suis plutôt attiré par les trains U.S que je pratique à des échelles différentes (N, On30, etc.), mais pour le seul plaisir de faire des choses différentes et à d’autres échelles, il m’arrive de m’écarter de mon droit chemin. Après le HOm avec ma participation au défi FDEM, j’ai découvert une autre échelle amusante avec le On18 (échelle O sur voie en N).

L’idée m’en est venue lorsque ma voisine de palier a souhaité se débarrasser d’un encombrant téléviseur. Malgré la taille respectable de ce téléviseur, difficile d’y caser un réseau très grand (sauf peut-être en Z…). Cependant la possibilité de créer un mini-réseau dans une télé me trottait dans la tête depuis pas mal de temps (un show-case économique en quelque sorte !). De plus disposant d’un stock important de vrais cailloux de lauze, un réseau de carrière s’imposait aussi. Je pense que ce type de réseau n’a jamais existé dans la réalité, on y voyait souvent des wagonnets, mais poussés (ou tirés…) à bras d’homme. Mais après tout le modélisme c’est aussi du rêve, alors pourquoi ne pas rêver à une possible évolution de ce type d’exploitation avec des locos et des wagonnets ? Le matériel roulant est issu du constructeur Anglais Black Dog Mining, spécialiste de ce type de kits sur base de châssis en N. Tout le reste n’est que de la récupération. Actuellement ce mini-réseau coule des jours heureux en Belgique et est bien choyé par son nouveau propriétaire ;-)


Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir


Réseau Allentown

J’étais en pleine réflexion sur un nouveau projet, lorsque j’ai découvert ce plan de réseau dans un numéro de la revue U.S Modelrailroader. Ce plan était réalisé à l’échelle HO, reprenait le tracé du célèbre G&D du non moins célèbre  John Allen mais en y rajoutant une petite particularité en séparant ce réseau en deux grâce à un séparateur scénique judicieusement installé.  Deux thèmes différents, deux ambiances, du coup beaucoup plus de « visuel » tout cela sur une surface (en N) de 1m30 x 70 cm. Il n’en fallait pas plus pour que je sorte l’outillage et que je me lance dans la construction de ce réseau, qui convenait parfaitement pour un transport aisé et une présentation rapide dans différentes expos de modélisme. Et comment le baptiser autrement que Allentown en hommage à ce grand modéliste disparu trop rapidement…ce plan est donc très complet, puisqu’il s’agit d’une double boucle avec un embranchement vers une installation minière. Pas mal de possibilités, donc, d’autant que j’ai rajouté une petite coulisse permettant de stocker des convois hors du réseau. Là aussi quelques innovations lumineuses puisque ce réseau est équipé de LED blanches et bleues permettant de réaliser une éclairage de jour ou de nuit.

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

Réseau HOn3 Ophir Loop

Voilà! Cela faisait un moment que je «lorgnais » sur cette échelle….le réseau de mon ami J.J (voir page des amis) et la sortie de matériel roulant très performant en provenance principalement de chez Blackstone, ont fait fait que j’ai vraiment flashé sur cette échelle. Moins gourmand en place que le On30, le HOn3 (équivalent de notre Hom en Europe) s’adaptait bien à mes contraintes de place. Et comment commencer à cette échelle sinon par un site mythique de ces lignes aux U.S.A à savoir la gare d’Ophir. Historiquement, cette gare était situé sur la ligne du RGS qui allait de Ridgway à Durango. Elle était située à une altitude de 9235 pieds (je vous laisse faire la conversion…) c’est dire les difficultés auxquelles étaient soumis le matériel roulant et les équipements! Ceci explique, en partie,  sa fermeture au début des années 50. La gare est situé dans une boucle ( Ophir Loop) et entourée de deux ponts en bois classiques de ces lignes, que je reproduirai certainement. Cette gare est construite sur deux modules avec des techniques classiques, ce qui me permettra de les présenter lors d’expos (avec une boucle automatisée à l’arrière) , et de les insérer dans mon futur réseau à cette échelle. Les deux modules de la gare ont une longueur de 1m20, tous les bâtiments ont été réalisés en scratch, à partir de plans de Mike Blazek qui a eu le mérite de réaliser les plans de tous les bâtiment de ces lignes. Le plan de voie était des plus simple: une voie unique et une voie ne impasse pour desservir le bâtiment de la mine. Pour des raisons d’exploitation, j’ai juste fait une petite entorse à la réalité, en transformant cette impasse en bretelle d’évitement. Permettant ainsi quelques manœuvres supplémentaires


Page précedente Page suivante Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

Pont 45B

Comme je l’ai dit, les deux modules de la gare d’Ophir sont insérés dans un ensemble modulaire qui devrait occuper ma pièce dédiée au train. Si les futurs modules seront vraisemblablement d’inspiration libre, vue la configuration de ma pièce je me suis rendu compte qu’il me serait tout à fait possible (en trichant un peu sur les échelles…) de réaliser les deux ponts qui encadraient cette gare. Le premier (et le plus simple) est le pont 45B (particularité de ces lignes, les ponts sont toujours numérotés en suivant le kilométrage de la ligne) qui est un « tresle » à 7 pieds et qui enjambe la rivière Howard Fork. Petite particularité puisqu’une conduite forcée d’eau passait aussi sous ce pont. Ainsi en réalisant ce module d’angle, cela me permettra de continuer mon réseau sur un autre pan de mur….

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

Saratoga Mine

Nouveau module à la suite du pont 45B avec la réalisation d’un module comprenant une version de la Saratoga Mine. Ce bâtiment avait été réalisé par le célèbre Malcom Furlow et reproduit par de nombreux modélistes. J’ai profité de la ré-édition des plans d’une autre version dans la Narrow Gauge Gazette pour me lancer dans cette construction. Lors de l ‘établissement de mon plan, je me suis vite aperçu que, pour me remettre dans l’alignement de la voie du module du pont, je me retrouverais avec un « S » de la voie assez disgracieux….pour palier à ce problème, j’ai donc créé un petit tunnel qui masquera cette courbe pas très élégante et récupérera un peu plus de profondeur pour réaliser mon bâtiment. Techniquement, le bâtiment a été réalisé en carte plastique et profilés bois comme les autres bâtiments de mon réseau.  Le toit a été réalisé en profilé Campbell en aluminium. Toutes les peintures ont été réalisées aux acryliques, et produits de patine « classiques ». Comme je souhaitais une structure plutôt légère, j’ai opté pour une technique un peu différente pour réaliser mes rochers puisqu’ils sont réalisés par un empilage de morceaux de mousse de canapé déchiquetés et recouverts d’enduit à l’eau. Ça peut paraître bizarre, mais le résultat est très convainquant…..    

Cliquez pour aggrandir

Une vue du modèle original, réalisation de Malcom Furlow

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir